Des nouvelles quotidiennes nous arrivent depuis le blog de Benoît, guitariste de notre chorale, pour partager son chemin de pèlerin. Toute la première partie que craignait Benoît, de Hem à Paris, s’est bien passée ! Le temps était beau, parfois trop chaud, mais la voie n’existant presque pas, il a été obligé de suivre des routes macadamisées et très fréquentées donc dangereuses.

Cependant la solidarité et la magie du « chemin » lui ont permis de recevoir de l’aide un jour de fatigue et de trouver un couchage et de quoi se doucher alors qu’il n’avait pu trouver aucun camping ou hôtel. Il s’est désolé, en passant Paris, devant Notre Dame revêtant sa bâche de protection aux vents et à la pluie annoncée. C’est à St Sulpice qu’il a pu faire valider sa crédentiale, attestant de son parcours. Après deux nuits de repos, Benoît a repris sa route et a enfin rencontré d’autres pèlerins.

Notre Dame se recouvre d’une bâche

Enfin, les premières bornes du chemin ont été visibles! Et Benoît avance sur un Chemin de St Jacques balisé! Traversant la Beauce, il s’est arrêté à Orléans le premier mai. En ce jour de la fête de Jeanne D’Arc, il a pu assister aux festivités de la ville pour célèbrer cet évènement.

Célébrations de la fête de Jeanne d’Arc à Orléans

La troisième semaine de marche est bien avancée et l’humeur de Benoît est plutôt bucolique. Le long de la Loire, malgré la pluie et la grêle, Benoît continue d’avancer en s’arrêtant pour visiter une église, une chapelle, un village ou même la tour de l’horloge et l’abbatiale de Beaugency. (à suivre)

Fermer le menu