Gué sur le Clain
Lac de St Cyr

Depuis Orléans, Benoît a bien avancé! Quittant les plaines de la Beauce pour longer les bords de Loire, accompagné de Caroline, Benoit a rejoint Tours, puis Poitiers. D’autres pèlerins l’ont rejoint puis parfois quitté à cause des difficultés que l’on rencontre lorsque les marches sont quotidiennes et longues (plus de 25 kms par jour). Les ampoules aux pieds ou aux chevilles, à cause des chaussures, les tendinites aux genoux, ou aux bras à cause de sacs trop lourds, n’épargnent pas les pèlerins. Benoît ne se plaint pas, son expérience de marcheur lui a fait comprendre depuis longtemps que chaque jour, les pieds sont à soigner! Ce qui lui a été difficile de Paris à Tours c’est le manque de diversité de l’alimentation: sandwichs, pâtes et pâtes sandwichs! La rencontre avec Luis et Catherine a été très importante, car ces deux restaurateurs ont ouvert une diversité dans les repas du soir. Cependant, maintenant sur la « voie de Tours », les pèlerins sont beaucoup plus nombreux et il devient difficile pour Benoît et son groupe de trouver les logements du soir! La fatigue commence à se faire sentir aussi, ont ils décidé de raccourcir une étape afin de décaler le rythme de leur groupe;

Entre Chatellerault et Poitiers le soleil les accompagne et malgré le vent parfois froid, il illumine le parcours des pèlerins marcheurs. A Coulombiers, ils découvrent qu’ils leur reste encore plus de 1350 kms à faire pour rejoindre St Jacques.

Les abbayes, les gîtes communaux sont des abris de nuit parfois bien agréables lorsqu’on y trouve machine à laver et sèche linge et surtout quand une cuisine bien équipée leur permet de faire un repas plus équilibré!

Les champs aussi se diversifie et lorsqu’ils longent un champs de petits pois, chacun se délecte de la cueillette improvisée de ces petits pois si frais qu’on en mange aussi la gousse!

La 35 étape est en cours, voilà la 6 ème semaine de commencée et Benoît est fier de son parcours. Parfois il ne réalise pas le temps qui passe et oublie la date du jour ! Cependant, chaque jour, il écrit son résumé sur son blog et y ajoute les photos des églises ou des paysages traversés. Ceux qui le suivent ont sans doute aussi l’impression d’être avec lui!

Fermer le menu